Mot du ministre

La parole à notre ministre !

Les PME représentent sans contredit le moteur de la croissance économique du Québec. En plus de renforcer la vitalité de nos régions, par la création et le maintien d’emplois, elles diversifient nos secteurs d’activité. Avec le manufacturier innovant et les exportations, l’entrepreneuriat figure incontestablement parmi les trois piliers économiques priorisés par notre gouvernement.

Dans la perspective où plusieurs entrepreneurs prendront leur retraite au cours des prochaines années, nos efforts pour préparer une relève qualifiée, innovatrice et dynamique qui assurera le relais doivent se poursuivre.

C’est en tenant compte de cette réalité que notre gouvernement a créé, dans le but d’offrir aux cédants et à tout type de repreneur des services de base partout au Québec, le Centre de transfert d’entreprise du Québec (CTEQ).

Nous avons aussi confié la gestion du Programme de soutien à la reprise collective au CTEQ. Ce programme encourage les travailleurs, les consommateurs et les entrepreneurs à se réunir au sein d’une coopérative pour effectuer le transfert d’une entreprise, préservant ainsi les emplois locaux et l’accessibilité aux produits et services.

De plus, le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation travaille actuellement à l’élaboration du Plan d’action gouvernemental en entrepreneuriat. Celui‑ci aura entre autres pour objectifs de renforcer la culture entrepreneuriale et d’augmenter le nombre d’entrepreneurs, notamment chez les femmes, les jeunes et les personnes issues de la diversité.

Il m’importe de souligner le travail de l’équipe du CTEQ, qui a instauré le Sommet régional du repreneuriat et organisé sa tenue à Québec et à Gatineau. Le 2e Sommet international du repreneuriat se tiendra à Montréal en mai prochain.

Je souhaite que tous les participants, repreneurs, cédants, experts et partenaires conviés à cet événement puissent en tirer profit en privilégiant des échanges constructifs et en s’appuyant sur le réseau d’acteurs majeurs de l’écosystème repreneurial.

Le ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises,
à l’Allégement réglementaire
et au Développement économique régional

Stéphane Billette